Les Oubliés de Sibérie

de Valentine Zeler

 

Les Oubliés de Sibérie débute à Komsomolsk-Na-Amur, ville située à l’est de la Russie et construite dans les années 30 par des prisonniers des Goulags.

Avec quelques 250 000 habitants en 2014, elle voit sa population décliner au fil des années, laissant les vivants se perdre entre passé et présent, comme si elle ne pouvait pas échapper à l’Histoire qui la hante. C’est ici que commence mon projet avec Tatiana Frolova, militante de la mémoire, qui mène bataille contre l’oubli dans le plus petit théâtre deRussie, le KNaM.

 

Malgré l’ambiance lourde et pesante de cette ville que l’on ressent aussi bien dans l’atmosphère que dans notre propre corps, Tatiana a choisi d’y rester, se positionnant comme défenseuse de la mémoire. Et c’est par l’art qu’elle a choisi de s’exprimer et soigner les traumatismes qu’elle, comme beaucoup d’autres habitants, portent depuis plusieurs générations.