Liberté mon amour

de Nadège Buhler

52 min

 

Une production Ana Films

Avec la participation du CNC et de la Procirep-Angoa (aide au développement)

Patricia, la cinquantaine, a ouvert son couple depuis 6 ans, après une vingtaine d’années de mariage monogame classique. Elle construit aujourd’hui avec son mari, ses deux amoureux et l’amoureuse de son mari une véritable polyfamille, chaleureuse et solidaire.

Steven, étudiant, partage des relations non identifiées, tantôt amoureuses, tantôt amicales ou sexuelles, avec un groupe d’amis, répartis dans toute la France et très soudés.

 

Patricia et Steven sont polyamoureux. Ils vivent leurs amours pluriels avec audace au sein de notre société où le regard est souvent réprobateur. À contre-courant du schéma monogame et exclusif de l’amour, ils remettent en cause les valeurs fondamentales de notre culture. Ils tentent de vivre autrement les relations amoureuses, les relations hommes-femmes et les relations humaines en général. Ils prônent la non possessivité, l’égalité, le dialogue, l’écoute respectueuse, la liberté comme une nouvelle éthique. 

 

Le polyamour se vit alors comme une philosophie de vie, un chemin de développement personnel et parfois une affaire politique qui pose les jalons d’un nouveau modèle sociétal.

 

C’est notre quatrième collaboration avec Nadège Buhler et nous sommes particulièrement enthousiaste à l’idée de suivre ce projet qui nous concerne tous puisqu’il interroge notre façon d’aimer. Cette question est d’ailleurs d’une grande actualité. Les nombreux débats autour du couple gay le prouvent. La société change, la vie de couple aussi, les mœurs évoluent sans qu’on en prenne vraiment la juste mesure. La rencontre des polyamoureux permet d’évaluer par leur expérience les champs des possibles, de reposer la question de la cellule familiale. Que représente-t-elle réellement aujourd’hui pour nous ? Comment évolue-t-elle, et pourquoi ?

 

 

Nadège Buhler

Née en 1973, Nadège Buhler vit et travaille à Marseille. A travers ses documentaires, et grâce à sa formation en éthnologie, elle observe et interroge les caractéristiques sociales et culturelles des groupements humains. Ce film est sa 4e collaboration avec Ana Films.